Les héroïnes

Qu’est-ce qu’une héroïne ?

Cette rubrique justement vous en donne la définition. Elle vous présente, par ailleurs, des héroïnes qui ont marqué leur époque. Aussi bien des héroïnes de la vie réelle, que des héroïnes de romans et de fiction. Deux grandes figures de notre imaginaire, deux héroïnes incontestables sont d’ores et déjà décrites dans cette rubrique. D’autres personnages les rejoindront prochainement.

(Auteur : Patrick Huet. Texte sous copyright)

Qu’appelle-t-on une héroïne ?

Définition : le dictionnaire nous indique qu’une héroïne est une femme d’un grand courage, qui fait preuve par sa conduite, en des circonstances exceptionnelles, d’une force d’âme au-dessus du commun (Petit Robert).

Retenons essentiellement ces deux qualités : « le courage » et « une force d’âme » hors du commun.

Ce sont les deux points qui fondent les traits et le statut d’une héroïne.

Evidemment, en fonction de sa personnalité, elle réagira de façon différente aux aléas et aux soubresauts de la vie. Elle pourra être vive et spontanée ou bien réservée et silencieuse. Elle pourra s’emporter facilement ou arborer une humeur égale.

Certaines s’élanceront de bon coeur dans le froid matinal sans souci du gel et des averses, tandis que d’autres préfèreront la chaleur du logis et la douceur d’un lit moelleux. Certaines s’exprimeront d’une voix fulgurante tandis que d’autres parleront avec une douceur à balayer tous les chagrins.

Quels que soient ces traits de personnalités, ils sont uniques à la personne. Chaque héroïne sera différente. Les seuls points qui leur sont communs et qui sont la signature de leur statut d’héroïne sont « le courage » et « une force d’âme » au-dessus du commun.

A noter : de nos jours, on a tendance à donner à tous les personnages le nom d’héroïne. Il s’agit d’un glissement de définitions, et c’est un défaut. Si le personnage ne fait preuve ni de courage ni de force d’âme, on devrait l’appeler « personnage principal » ou « personnage central », mais certainement pas « l’héroïne » de l’histoire. Dans certains livres ou films modernes, on présente une personne méchante comme « héroïne ». Non ! il s’agit d’un personnage principal, pas d’une héroïne.

Qui peut être une héroïne ?

Si le dictionnaire écrit qu’il s’agit d’une femme, bien entendu, il faut concevoir ce terme de façon générique, c’est-à-dire qu’il recouvre toutes les personnalités féminines. Quelles fassent partie du genre humain ou non.

Une biche, une voiture, une souris, une dragonne… à partir du moment où elles sont du genre féminin, elles ont en elle la capacité de devenir une héroïne.

Une enfant peut-elle être une héroïne ?

Bien sûr qu’elle le peut. De nombreux livres et films, bandes dessinées mettent en scène une enfant comme héroïne d’une histoire.

Nous avons tous en mémoire la série des « Martine » (Martine à la plage, etc.).

A l’inverse, une dame très âgée, plus que centenaire même, pourrait aussi être une héroïne.

Dans la vie réelle, nous avons des personnalités telles que « Mère Thérésa » ou « Soeur Emmanuelle » qui, même à un âge très avancé, se lançaient toujours plus avant dans l’action et dans l’aide aux démunis.

Peut-on être une héroïne de films ?

Oui, mille fois oui.

Le cinéma est un art qui a mis en valeur des héroïnes extraordinaires. Souvent d’ailleurs, elles sont inspirées par des livres, mais pas toujours. Dans le premier cas, nous avons à faire à une héroïne de littérature transposée à l’écran, et dans le second cas, à une création originale ou à la biographie d’une personne réelle.

En voici quelques exemples :

Arwen – princesse Elfe du « Seigneur des Anneaux« . Livres et films

Amélie – création originale du film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulin« 

Aung San Suu Kyi – personnage réel (Birmane) ayant reçu le prix Nobel de la paix, et héroïne du film « The lady » de Luc besson.

Une héroïne de dessins animés ?

Le dessin animé est une invention relativement récente à l’échelle de l’humanité. Il va de soi que dans cet art également, les héroïnes se sont multipliées. Comme cet art était au départ plutôt destiné aux enfants, il y eut d’abord une foison d’héroïnes animalières.

Notons dans cette catégorie la très célèbre « Maya l’abeille » qui vécut bien des aventures.

Puis avec l’arrivée des Mangas et des séries japonaises, de jeunes filles furent peu à peu présentées comme héroïne en Europe : dont la très populaire « Candy » et la série « Au pays de Candy« .

Existe-t-il des héroïnes de chansons ?

Par héroïne de chansons, nous entendons une héroïne créée pour une chanson et chantée comme telle. Une chanson qui met en scène cette héroïne et qui se trouve répétée et chantée abondamment par un grand nombre de personnes

Il en existe bien sûr. Les chansons se focalisent même très souvent sur un personnage féminin. Il ne s’agit d’ailleurs pas toujours d’héroïnes, mais dans bien des cas du personnage central de ladite chanson.

Exemples d’héroïnes de chansons.

Madelon –  dans la chanson titrée « La Madelon« . Pour des générations, ce fut la chanson culte, celle qui régénère le soldat épuisé par les guerres continuelles.

Marianne – dans la chanson « Dieu, que Marianne était jolie » de Michel Delpech. Marianne symbolisant « La France ». Un magnifique sur les symboles et le sens des mots.

Héroïne de peinture ?

La peinture peut-elle aussi favoriser la mise en valeur d’une héroïne ?

Il est aisé en cet art de peindre une personnalité connue comme la Reine Victoria d’Angleterre. La peinture est alors équivalente au cinéma ou à la biographie (littérature) dans le sens où son sujet est un personnage réel.

Il est nettement plus rare, en peinture, de créer de toutes pièces une héroïne. En littérature c’est courant, dans les films aussi comme dans les dessins animés ou les albums, et même dans les jeux vidéo, mais pas en peinture.

Quelques cas nous sont heureusement parvenus.

La plus célèbre des héroïnes de Peinture, est réputée sur toute la planète. On y vient en foule admirer son sourire. Vous avez tous reconnu :

Mona Lisa – peinture nommée La Joconde, de Léonard de Vinci.

Des héroïnes de publicités ?

Modernité aidant, nous ne pouvions laisser sous silence ces merveilleuses des temps nouveaux.

Les courtes saynettes racontées par les spots publicitaires mettent en avant très à longueur de journée des dames, jeunes filles, enfants, ou animaux qui font preuve d’esprit d’initiative et de forte personnalité, sous un jour parfois humoristique, parfois romantique.

Quelques-unes de ces héroïnes publicitaires ont acquis le statut de star. Leur image a marqué ou continue de marquer l’imaginaire.

Comme « la Mère Denis » (publicité pour la lessive), « Cerise » (pour une société d’Assurance) ou la rayonnante « Alice » (pour la société de téléphonie).

Autres catégories d’héroïnes.

– Héroïne d’opéra.

– Héroïne de théâtre.

– Héroïne de biographie.

– héroïne de jeux vidéo (Lara Croft).

– Héroïne de contes oraux.

– Héroïne de roman (elles sont si nombreuses que des centaines de pages seraient nécessaires pour les nommer).

– Héroïne de bande dessinée.

– Héroïne du monde imaginaire : fées, magicienne, elfes, sirène

Vous aussi, vous serez des héroïnes.

Comme vous le constatez, une héroïne peut se manifester dans les branches les plus diverses de la société, dans le domaine des arts aussi bien que dans chaque aspect de la vie. Alors, préparez-vous à votre tour à devenir une héroïne, l’héroïne de votre vie.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir une héroïne qui me tient à coeur.

Cliquez Ici.

(Patrick Huet – écrivain.)